La mécanique du coeur – Mathias Malzieu

J’écris cet article en écoutant pour la première fois l’album éponyme de Dionysos.

Des années que je voulais le lire. Depuis sa sortie, en fait.
A la base, j’aime la plume de M. Malzieu et ce qu’il fait avec Dionysos.
C’est fin, tranchant, parfois loufoque, mais tout à fait à mon goût!

Bref, passons au livre :

Résumé :

Edimbourg, 1874.Jack naît le jour le plus froid du monde et son coeur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à. l’accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le coeur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d’éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d’état amoureux. Mais le regard de braise d’une petite chanteuse de rue mettra le coeur de fortune de notre héros à rude épreuve.

Citation :

Je t’aime de travers parce que je suis un détraqué du coeur de naissance. Les médecins m’ont formellement interdit de tomber amoureux, mon horloge coeur était trop fragile pour y résister. J’ai pourtant mis ma vie entre tes mains, parce que, au-delà du rêve, tu ma donné une dose d’amour tellement forte que je me suis senti capable de tout affronter pour toi.

Avis :

J’ai aimé. J’ai même plus qu’aimé. Cet atmosphère à la Burton. Ce froid-chaud-glacial de l’histoire et les montagnes russes sur lesquelles ont grimpe volontiers avec Jack.
Un goût d’Edward aux mains d’argent avec son coeur rafistolé et cette magicienne qui lui (re)donne la vie et devient sa mère adoptive.
Une histoire d’amour mais pas nian-nian, une histoire qui fait mal, autant moralement que physiquement.
Des personnages plus attachants les uns que les autres. Juste ce qu’il y a de détraqué, de félé, de défauts pour les rendre humains et vouloir les serrer dans nos bras.
Un méchant, parce que sans méchant, il n’y a pas de gentil pour lequel prendre partie.
Et une fin, qui, ne m’a pas déçue, mais… J’aurai aimé une autre fin. Quand on a vécu une aventure avec un personnage, été triste avec lui, euphorique aussi, on voudrait pouvoir choisir la fin et lui donner le meilleur.

L’histoire, les personnages, le tout est magnifiquement bien ficelé, et, même si ce roman ne fait que 155 pages, il nous embarque dans un univers duquel je n’ai personnellement pu décrocher que 2/3 jours après l’avoir terminé, et lu d’une traite.
J’ai « Le plus petit baiser jamais recensé » que je viens d’emprunter à la bibliothèque, comment vous dire que dès que je me suis remise de « La mécanique du coeur », je fonce dessus et je ne le lâche pas!

Note :

17/20 (à cause de la fin, clairement, et car j’aurai voulu qu’il dure plus longtemps…)

Page livraddict (clique sur le petit lien)

Publicités
Cet article a été publié dans Chroniques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La mécanique du coeur – Mathias Malzieu

  1. Ping : Bilan lecture – Mai 2015 | The Reading Squirrel

  2. Arlé' dit :

    Ah! La Mécanique du coeur! 😀
    Je pense, le meilleur de Malzieu!
    Je suis d’accord avec toi sur le ressenti après la dernière page. On reste un peu sur sa faim, la fin n’est pas celle qu’on aurait voulu à Jack. Mais d’un autre côté, ça correspond assez avec l’atmosphère du livre et l’histoire du personnage. Une fin différente aurait peut-être cassé tout ces effets, je pense. Et puis, il ne faut pas oublier que sans cette fin, « Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi » n’aurait peut-être pas été ce qu’il est. (Si tu ne l’as pas lu, je te conseille. En revanche, celui-ci est un peu plus sombre, plus mélancolique. Un peu plus burtonien aussi, peut-être.)
    Outre le perso de Jack, j’ai adoré Méliès et Madeleine. Ces personnages-là sont adorables, magiques et attachants! (Le contraire de Joe et Acacia (Je la déteste! Je trouve que ce qui était beau, c’était le fait que Jack était amoureux de lui, et son histoire, sa vision d’elle à travers lui. Mais elle seule, c’est une vraie peste. ))
    J’espère que tes prochaines lectures de Malzieu te plairont! 😀

    Bonnes lectures!

    J'aime

    • Je n’ai pas encore lu « Maintenant qu’il fait nuit sur toi », je me cantonne à un par mois sinon je vais trop vite arriver au bout de ses oeuvres! Je suis tout à fait d’accord avec toi pour les personnages, j’ai le même ressenti (c’est bien pour ca que la fin m’a déplue je pense, elle n’avait pas le droit de lui faire tout ce mal étant donné que je ne l’aime pas cette Acacia!!!).
      Merci pour ton commentaire en tout cas 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s